Mon compte

Le courriel est fréquemment utilisé par les fraudeurs. Ceux-ci ont développé des moyens sophistiqués pour leurrer leurs victimes afin de s’approprier leurs renseignements personnels. La technique la plus utilisée par ces criminels, c’est le hameçonnage (ou phishing).  Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation à la sécurité de l’information, Financière des professionnels vous propose des trucs pour mieux détecter les arnaqueurs.

Comme une lettre à la poste!

Les attaques d’hameçonnage sont dirigées contre des individus, des compagnies, ou des gens ayant des rôles organisationnels précis.  Pour rendre leurs attaques crédibles, et augmenter leurs chances de succès, les cybercriminels mettent beaucoup d’énergie pour obtenir des informations spécifiques en vue de piéger leurs victimes.

Des attaques ciblées par courriel

C’est simple! Les courriels semblent provenir de sources fiables, d’un particulier, ou  d’entreprises bien connues : médias sociaux, banques, fournisseurs de services. Les messages d’hameçonnage jouent beaucoup sur les sentiments d’insécurité et cherchent à créer une réaction d’urgence de votre part ou encore par la menace de perdre quelque-chose si une action n’est pas prise  (accès courriel, compte bancaire ou un service). Ils vous incitent à cliquer sur des liens qui vous redirigent vers de faux sites internet ressemblant en tous points aux originaux.

Garder l’œil ouvert!

Lorsque vous recevez de tels messages, certains indices devraient vous mettre la puce à l’oreille. Par exemple le courriel :

  • est mal écrit et contient plusieurs fautes d’orthographe ou de syntaxe;
  • demande de prendre des actions urgentes, immédiates, ou inclut des menaces;
  • demande de l’information personnelle;
  • mentionne qu’un prix a été gagné ou réfère à un concours auquel vous n’avez pas participé;
  • inclut des pièces jointes douteuses;
  • contient des liens internet dont les véritables URL sont dissimulées : en plaçant le curseur de la souris sur le lien affiché, sans le cliquer, on découvre le lien d’origine.
Avant de mordre à l’hameçon…

Que ce soit à la maison ou dans votre organisation, quelques précautions élémentaires s’imposent pour éviter de vous faire piéger.  Les consignes sont bien  simples, si vous recevez des courriels suspects :

NE JAMAIS…
 TOUJOURS…
  • Les ouvrir ou y répondre.
  • Cliquer sur un lien ou une pièce jointe au courriel.
  • Donner de l’information confidentielle ou personnelle.
  • Confirmer l’identité de la personne ou de l’entreprise concernée avant de répondre.
  • Informer votre équipe de support informatique de la présence de courriels suspects.
  • Faire suivre le message douteux à l’organisation ciblée par les criminels.
Un incident à signaler?

Si vous avez été ciblé, ou piégé, n’hésitez pas à en informer les différentes autorités concernées. Prévenez également vos amis, votre famille si vous êtes dans cette situation ou si vous en êtes témoin.

Si vous êtes victime vous pouvez agir! Selon le cas vous pouvez contacter :

 

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.