Financière des professionnels
 
Mon compte

Stéphane Girard
MBA, CIMMD, Pl. Fin.

Spécialiste, placements et connaissance produits

La vague IR

Depuis qu’a déferlé la vague mondiale de conscientisation aux enjeux environnementaux et sociaux auxquels nous sommes confrontés, l’investissement responsable (IR) connaît une popularité grandissante et attire désormais autant les baby-boomers, la génération X que celle du millénaire.

En fait, de plus en plus d’investisseurs détiennent des produits d’investissement responsable dans leur portefeuille de placements. Ces produits se voient aussi accolés l’acronyme ESG, dont les lettres renvoient à trois notions : Environnement, Société et Gouvernance. Parfois banalisés, les facteurs ESG semblent regrouper des éléments très variés.

Les racines de l’investissement responsable vont cependant bien au-delà de ces trois lettres. De grands principes sont à l’origine de ce style de gestion et comme leur but est d’assurer un avenir meilleur pour tous, ils doivent se traduire en actions très concrètes, mesurables et qui peuvent être reproduites dans des contextes diversifiés.

ESG et PRI

Les facteurs ESG sont le fondement des grands principes en investissement responsable. Mis de l’avant par un organisme sans but lucratif et soutenus par l’Organisation des Nations Unies (ONU) et d’autres décideurs mondiaux, ces principes sont au nombre de six et ils constituent les PRI (Principles for Responsable Investing ou Principes d’investissement responsable).

Les gestionnaires de portefeuille peuvent y adhérer sur une base volontaire et les inclure dans leur processus décisionnel de gestion. À ce jour, tous les gestionnaires de portefeuille externes à qui fdp confie actuellement un mandat de gestion pour ses fonds sont signataires des PRI.

Les six grands principes d’investissement responsable

  1. Nous intègrerons les questions ESG dans nos processus d’analyse et de décision en matière d’investissement.
  2. Nous serons des investisseurs actifs et intègrerons les questions ESG dans nos politiques et procédures en matière d’actionnariat.
  3. Nous demanderons aux entités dans lesquelles nous investissons de faire preuve de transparence sur les questions ESG.
  4. Nous favoriserons l’acceptation et l’application des Principes dans le secteur des investissements.
  5. Nous travaillerons ensemble pour accroître notre efficacité dans l’application des Principes.
  6. Nous rendrons compte individuellement de nos activités et de nos progrès dans l’application des Principes.
Le développement durable, vecteur de changement

À travers ces principes, la démarche d’investissement responsable cherche à atteindre 17 objectifs de développement durable, tels qu’énoncés par l’ONU. Ces objectifs se veulent des vecteurs de changement mondial et des réponses aux différents enjeux auxquels nous sommes confrontés partout sur la planète, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.

En voici le tableau, tel qu’énoncé par l’ONU :

Tableau des objectifs de développement durable de l'ONU

Source : https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/

Influencer positivement

Les gestionnaires de portefeuille exercent désormais une grande influence sur les entreprises à travers le monde. Ils représentent des investisseurs majeurs, comme les fonds de pension gouvernementaux ou privés, et ils peuvent, de ce fait, imposer des changements et inciter une entreprise à procéder à des améliorations si elle désire avoir accès à leurs sources de capitaux. Les gestionnaires influencent donc les entreprises, qui à leur tour influencent les individus, qui eux-mêmes façonnent leur environnement.

Plus qu’une signature

Comme l’indique le 6e principe, les gestionnaires qui adhèrent aux PRI et qui veulent participer à la création d’un avenir meilleur doivent produire annuellement différents rapports concernant leur performance dans l’application des principes. Un gestionnaire qui ne parvient pas à démontrer qu’il intègre ces principes dans son processus de gestion pourrait se voir exclu de la liste des signataires. L’adhésion aux PRI et leur intégration dans les processus de gestion ne sont donc pas une simple formalité, mais bien un engagement que prend un gestionnaire et qu’il doit respecter.

Un portefeuille à la fois

Par l’entremise de leurs portefeuilles de placements, les gestionnaires qui adhèrent à l’investissement responsable cherchent à inciter les entreprises et les particuliers à faire leur part pour atteindre les cibles de chacun des PRI. Il est évidemment difficile de s’attaquer à tous ces enjeux d’un seul coup : c’est l’une des raisons pour lesquelles nous assistons depuis quelques années à l’émergence de fonds communs thématiques. Ces fonds ciblent certains thèmes spécifiques, ou se limitent parfois à un seul : l’environnement, l’énergie ou l’égalité des sexes sont parmi les thématiques que l’on retrouve souvent dans les fonds IR.

Participer au mouvement

Chez fdp, nous sommes engagés dans l’investissement responsable. Avec notre partenaire Placements Mackenzie, nous offrons trois fonds communs de placement IR qui veulent chacun contribuer à résoudre l’un des objectifs de l’ONU. Nous sommes fiers de notre participation à un mouvement mondial et nous espérons rejoindre de plus en plus d’investisseurs préoccupés par ces questions.

Nous nous sommes également dotés d’une politique d’investissement responsable qui touche l’ensemble de nos solutions d’investissement et qui comprend notamment l’exclusion des entreprises dans les domaines du tabac, du cannabis et des armes à feu. Parlez-en à votre conseiller et demandez-lui plus de détails sur l’investissement responsable : il se fera un plaisir de vous renseigner.

Pour en savoir plus sur les objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.

Stéphane Girard, MBA, CIMMD, Pl. Fin.
Spécialiste, placements et connaissance produits


Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Nous contacter