Financière des professionnels
 
Mon compte

Yann Furic
B.B.A., M. Sc., CFA

Gestionnaire principal, répartition d’actifs et stratégies alternatives

Depuis plusieurs jours, certains titres font la manchette dans les médias à cause de leurs rendements quotidiens faramineux, qui affichent des hausses surpassant les 100 %. Le titre de la compagnie GameStop est très représentatif de ce phénomène, et l’épopée de l’ascension de ses gains à des sommets étourdissants de plus de 1100 % illustre bien les excès que peuvent entraîner la vente à découvert.

Pour écouter la balado de ce ZOOM FINANCE express, cliquez simplement sur la bande audio.

Qui est GameStop?

C’est une chaîne de magasins de détail qui se spécialise dans la vente de jeux vidéo. Son modèle d’affaires serait actuellement en péril selon plusieurs analystes, car il affiche un déficit important qui se chiffrerait à plus d’un milliard. Son titre était d’ailleurs en baisse depuis les six dernières années.

Dans ce contexte, certains investisseurs ont vendu son titre à découvert dans le but de profiter d’une baisse du prix. Le niveau très élevé de ventes à découvert du titre a été l’élément déclencheur de l’escalade.

Petite histoire d’une bulle éphémère
  • Durant le quatrième trimestre de 2020, le prix du titre de GameStop se situait à environ 14 $.
  • Du 12 au 13 janvier 2021, son prix est passé de 19,95 $ à 35,50 $.
  • Le 22 janvier, il est monté à 65,01 $ et a continué son ascension pour atteindre 347$ le 27 janvier.
  • Il a surpassé les 500 $ le 28 janvier, avant de finalement redescendre.

Une fois que toutes les positions à découvert auront été rachetées, il ne restera que la valeur de la compagnie elle-même, que les analystes évaluent à 13,50 $.

Qu’est-ce qu’une vente à découvert?

Cette action consiste à vendre sur les marchés un titre que l’investisseur ne détient pas en propre. Comment peut-on vendre une action qui ne nous appartient pas? En l’empruntant à un investisseur qui lui, en a la propriété. Certains titres, comme celui de GameStop, sont l’objet d’importantes ventes à découvert. Cela signifie qu’une grande proportion des titres de cette compagnie qui sont en circulation est, de fait, empruntée.

Reddit et les autres

C’est entre autres grâce au site Web Reddit et à d’autres plateformes que des investisseurs individuels se sont regroupés pour cibler les compagnies ayant une forte proportion de titres vendus à découvert.

Nous vous expliquons la technique en quelques mots : en achetant massivement des titres et des options d’achat sur ces titres, le nombre de ceux qui peuvent être empruntés est sensiblement réduit. Ceci oblige les vendeurs à découvert à les racheter à un prix beaucoup plus élevé (connu sous le nom de short squeeze).

Cette dynamique est celle que nous observons depuis les derniers jours. Mentionnons qu’au Canada, le titre de Blackberry a également fait l’objet d’un volume important de ventes à découvert, ce qui a poussé son prix de 9,45 $ à 31,49 $ le 27 janvier, avant sa chute le 28 janvier.

Les répercussions sur certains fonds de couverture (hedge funds) est importante, puisque ce sont eux qui font des ventes à découvert.

Une stratégie couramment utilisée

Un investisseur qui vend un titre à découvert ne souhaite pas la faillite de l’entreprise qui l’a émis. La plupart du temps, il évalue qu’une entreprise affichera de meilleurs rendements qu’une autre sur une certaine durée. Il achète les titres de celle dont les perspectives sont les plus prometteuses, et vend à découvert ceux d’une compagnie dont les perspectives sont moins intéressantes.

Il faut savoir que les investisseurs institutionnels utilisent les ventes à découvert dans leur gestion des risques. Leur connaissance des marchés est ici déterminante dans l’utilisation de cette stratégie.

La suite de l’histoire

Il est fort probable que les investisseurs qui ont profité du récent tumulte perdront une partie importante de leurs gains au cours des prochains jours ou des prochaines semaines. L’appât d’un gain facile a attiré les foules, mais il n’en reste pas moins que la prudence est toujours de mise.

Voici d’ailleurs l’avertissement émis par l’Autorité des marchés financiers à ce sujet.

Bien gérer pour protéger

Chez fdp, notre philosophie de placements est basée sur la croissance du capital de nos clients dans des investissements de qualité, dont le choix est effectué sur la base d’une analyse fondamentale rigoureuse.

Nous tenons à préciser que nous ne détenons directement aucun des titres qui font l’objet des spéculations discutées dans cet article. Certains d’entre eux, comme ceux de GameStop ou Blackberry, peuvent se retrouver dans des FNB qui répliquent des indices de référence comme le Russell 2000, le S&P 500 ou le S&P/TSX. Leur poids dans ces indices est cependant faible.

Relativiser, toujours

Durant la période difficile que nous traversons, il est plus important que jamais de rester fidèle à votre politique de placements parce qu’elle a été établie avec vous et qu’elle reflète fidèlement vos objectifs et votre tolérance au risque. Nos gestionnaires de portefeuille internes et externes sont des experts, qui possèdent l’expérience et les compétences pour faire fructifier vos avoirs. Ils sont proactifs et prêts à réagir aux occasions des marchés. Vous pouvez leur accorder votre pleine confiance.

Si vous avez des questions sur le contenu de cet article, n’hésitez pas consulter votre conseiller.

Yann Furic, M. Sc., CFA
Gestionnaire principal, répartition d’actifs et stratégies alternatives

Nous contacter