Mon compte

Les bourses poursuivent sur leur lancée

Malgré des perspectives économiques moins favorables, les marchés boursiers mondiaux ont continué à croître en mars, concluant ainsi les trois premiers mois de 2019 avec l’un des meilleurs rendements trimestriels depuis plusieurs années. Les indices obligataires ont également affiché une performance positive.

Zoom sur le mois dernier

Survol des Bourses mondiales*

  • Le S&P/TSX, l’indice phare de la Bourse canadienne, a progressé de 1,0 % durant le mois.
  • Aux États-Unis, le Nasdaq a grimpé de 4,3 % en mars, alors que l’indice S&P 500 avançait de 3,6 % pour clore un excellent trimestre.
  • Les places boursières internationales ont suivi la tendance à la hausse, l’indice EAFE s’étant apprécié de 2,3 %.
  • Enfin, la Bourse chinoise a gagné 4,1 % et les marchés boursiers des pays émergents ont crû de 2,4 %.

*Tous les pourcentages de cette section sont en devise canadienne.

Événements marquants

  • La Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne, la Banque du Japon et la Banque du Canada ont réagi au ralentissement de leur économie respective en suspendant les augmentations de leurs taux directeurs.
  • Une inversion de la courbe des taux de 10 ans par rapport à ceux de trois mois s’est produite en mars au Canada et aux États-Unis, ce qui annonce généralement une récession. Toutefois, une partie seulement de la courbe des taux s’est inversée, et ce, pour quelques jours seulement.
  • Les discussions se poursuivent toujours entre Washington et Pékin et les progrès réalisés ont permis de repousser à une date ultérieure l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs douaniers initialement prévue pour le 1er mars.
  • Au Canada, 55 900 nouveaux emplois ont été créés en février, alors que les attentes étaient de 1 200. Le PIB canadien a crû de 0,3 % en janvier, contrairement au 0,1 % prévu. Les ventes au détail au pays se sont contractées de 0,3 %, par rapport à une hausse anticipée de 0,4 %. Enfin, le huard valait 0,7491 $ face à la devise américaine à la fin mars et jusqu’ici en 2019, il a progressé de 2,2 %.
  • L’indice des directeurs d’achats chinois a augmenté, ce qui signifie que les acheteurs en Chine ont confiance en l’économie.
  • Les données en provenance de l’Allemagne sont faibles, une baisse marquée des commandes étrangères ayant notamment été observée.
  • Les obligations fédérales du Canada, toutes échéances confondues, ont enregistré un rendement de 1,9 % pour la période. (Source : Canaccord Genuity)

Comportement de nos fonds

Nos fonds se sont très bien comportés en mars, 82 % d’entre eux se classant mieux que leurs pairs. Ainsi, nos fonds équilibrés ont affiché d’excellentes performances, notre Portefeuille FDP Équilibré ayant même obtenu ses meilleurs résultats trimestriels des vingt dernières années. Nos Portefeuilles FDP Actions canadiennes et Actions globales se sont retrouvés dans le premier quartile du classement Morningstar, pendant que notre Portefeuille FDP Obligations canadiennes surpassait les attentes avec un rendement mensuel exceptionnel de 2,31 %.

Notre veille stratégique

Principaux risques

Voici quelques risques que nous suivrons de près en avril.

  • L’entente entre les États-Unis, le Mexique et le Canada (AEUMC) n’est pas encore entérinée et les Mexicains ainsi que les Canadiens menacent de ne pas la signer si Washington maintient ses tarifs sur l’acier et l’aluminium.
  • Les probabilités d’un Brexit sans accord commercial entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sont réelles, ce qui entraverait le commerce en Europe.
  • Le virage à 180 degrés de la Fed contribuerait à garder les taux d’intérêt trop bas advenant le cas où une ré-accélération de l’économie et une augmentation importante de l’inflation seraient observées.
  • Le ralentissement de la croissance mondiale serait plus prononcé si les États-Unis et la Chine restaient sur leurs positions en matière de relations commerciales.
  • Une éventuelle fermeture de la frontière mexicaine par l’administration Trump nuirait aux chaînes d’approvisionnement de l’industrie automobile.

Indicateurs fondamentaux

Confiance des investisseurs

Puisque les marchés boursiers vont bien, les investisseurs sont plus nombreux à ne pas anticiper de correction et leur niveau de confiance est donc plus élevé et pourrait même indiquer une certaine complaisance. Un tel sentiment est souvent associé à un plafonnement des marchés.

Nos stratégies

Durant le mois, nous avons effectué des transactions dans le Portefeuille FDP Répartition tactique d’actifs qui ont eu pour effet de replacer sur nos cibles les pondérations en titres boursiers et obligataires. Les actions canadiennes et américaines respectent maintenant les cibles; les titres des marchés EAFE sont pour leur part sous-pondérés et ceux des pays émergents sont surpondérés.

En attendant les résultats des discussions entre Washington et Pékin, nous demeurons positifs face à la direction des bourses, même si le cycle du marché est avancé. Nous tiendrons compte de la publication des résultats des entreprises au premier trimestre ainsi que des prévisions pour l’année à venir avant de modifier nos pondérations.

François Landry, CFA
Premier vice-président et chef des placements

Source des données : Bloomberg

Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.