Mon compte

Yann Furic
B.B.A., M. Sc., CFA

Gestionnaire principal, répartition d’actifs et stratégies alternatives

Poursuite de la tendance haussière des bourses

La plupart des indices boursiers ont continué de progresser en novembre, pendant que la conjoncture économique mondiale se stabilisait. Pour que cet élan positif se maintienne, il faudra que la Chine et les États-Unis paraphent la première phase d’un accord commercial qui tarde à se concrétiser et garde les marchés sur le qui-vive depuis plusieurs mois.

Zoom sur le mois dernier

Survol des Bourses mondiales*
  • La Bourse canadienne a profité de la bonne performance des secteurs de l’énergie et de l’industrie, l’indice S&P/TSX ayant augmenté de 3,4 %* en novembre.
  • Wall Street a également affiché de bons résultats durant la période, alors que le S&P 500 et le Nasdaq ont gagné respectivement 3,4 % et 4,5 %.
  • Les marchés boursiers internationaux ont aussi bien fait, l’indice EAFE s’étant apprécié de 1,0 %.
  • Enfin, les actions des pays émergents ont crû de 0,5 %, pendant que celles de la Chine grimpaient de 2,7 %.

*Tous les chiffres de cette section sont en devise canadienne. Source : Bloomberg, sauf si indiqué différemment,

Événements marquants

  • La procédure de destitution du président Trump fait toujours les manchettes et le déclenchement de cette démarche exceptionnelle ainsi que ses conséquences devraient engendrer de l’inquiétude aux États-Unis et ailleurs dans le monde.
  • Le taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed) n’a pas bougé au cours de la période, tout comme celui de la Banque du Canada. Le gouverneur de cette dernière précise d’ailleurs que seule une détérioration considérable de l’économie du pays pourrait entraîner une réduction de taux.
  • Des banques centrales de diverses régions du monde procèdent à des baisses de leurs taux directeurs ou laissent entendre qu’elles le feront bientôt, alors que d’autres semblent prêtes à mettre en place des mesures fiscales ou d’assouplissement quantitatif afin de soutenir la croissance mondiale.
  • L’économie des États-Unis se porte bien, comme le démontre la création de plus de 266 000 emplois au pays en novembre, un chiffre largement supérieur aux attentes. L’écart favorable observé s’explique notamment par le retour au travail des salariés syndiqués de GM après une grève historique.
  • Le marché de l’emploi canadien a affiché un net recul, le taux de chômage ayant crû à 5,9 % pour le mois, comparativement à 5,5 % en octobre. La création de 10 000 nouveaux emplois était anticipée alors que dans les faits, plus de 71 000 postes ont été perdus.
  • Les rabais du Vendredi fou et du Cyberlundi 2019 ont généré une hausse de 20 % des ventes en ligne par rapport à l’an dernier. Bien qu’une partie de cette augmentation provienne de la baisse des ventes en magasin, le résultat net reste tout de même positif.
  • Les négociations sur le nouvel accord commercial entre les États-Unis, le Mexique et le Canada (AEUMC) ont continué d’évoluer en novembre et une entente améliorée a été signée par les dirigeants des trois pays concernés. Celle-ci devrait être approuvée par le Sénat américain au début de 2020.
  • Du côté du Brexit, les élections de décembre ont été remportées par le premier ministre sortant, Boris Johnson, et le Royaume-Uni devrait se retirer de l’Union européenne le 31 janvier 2020.

François Landry
CFA

Vice-président et chef des placements

Vice-président du conseil d’administration de Financière des professionnels - Gestion privée

Comportement de nos fonds

La performance de nos fonds équilibrés, soit les Portefeuilles FDP Équilibré, Équilibré croissance et Équilibré revenu, a été solide en novembre. Nos fonds d’actions canadiennes et d’actions globales ont également bien fait en réussissant à battre leurs indices de référence.

À l’exception du Portefeuille FDP Revenu fixe mondial, tous nos fonds ont surpassé la médiane au classement Morningstar. Jusqu’à ce jour en 2019, les rendements cumulés de nos fonds s’avèrent exceptionnels, grâce, entre autres, à la contribution des obligations et des actions.

Panorama financier stratégie

Notre veille stratégique

Principaux risques

Voici quelques risques susceptibles de nuire à l’économie et aux marchés lors des prochains mois.

  • Les démocrates américains ont accéléré le rythme du processus devant mener à la destitution du président Trump, mais la polarisation des débats à ce sujet divise le pays et pourrait créer de l’incertitude.
  • Si les négociations entre Washington et Pékin à propos de la première phase d’une entente commerciale n’aboutissent pas d’ici le 15 décembre, de nouveaux tarifs douaniers entreraient en vigueur, ce qui ralentirait les échanges entre les deux partenaires et freinerait la croissance mondiale.
  • L’escalade des tensions à Hong Kong et l’éventualité d’une crise diplomatique en cas d’intervention de l’armée chinoise contre les militants prodémocratie sont deux autres sources potentielles d’instabilité à l’échelle de la planète.

Indicateurs fondamentaux

Indice manufacturier global des directeurs d’achats  

Cet indice s’est stabilisé, ce qui pourrait indiquer un renversement de la tendance à la baisse qu’il a affiché depuis quelque temps. Bien qu’encourageant, son niveau actuel témoigne tout de même d’une certaine faiblesse de l’activité économique.

Nos stratégies

En novembre, nous avons augmenté le poids en actions du Portefeuille privé FDP Répartition tactique d’actifs à 60 %, tout en abaissant celui en obligations à 40 %. Cette décision s’appuie, entre autres, sur les facteurs suivants :

  • les risques liés aux actions et aux obligations semblent en général plus équilibrés depuis les derniers mois et surtout depuis la fin d’octobre;
  • les probabilités de récession mondiale ont diminué;
  • les profits des entreprises sont plus élevés que prévu;
  • l’emploi est toujours en progression aux États-Unis et les consommateurs nord-américains et européens demeurent confiants.

Nous continuons toutefois à suivre de près l’évolution des marchés financiers, car les anticipations de ré-accélération de l’économie mondiale sont déjà escomptées dans les résultats positifs des bourses.

François Landry, CFA
Vice-président et chef des placements

Yann Furic, B.B.A., M. Sc., CFA
Gestionnaire, répartition d’actifs et stratégies alternatives


Source des données : Bloomberg

Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.