Mon compte

Stéphane Girard
MBA, CIMMD, Pl. Fin.

Spécialiste, placements et connaissance produits

Des attentes, malgré tout

Les hauts et les bas qu’ont connu les marchés depuis la crise sanitaire, et maintenant la reprise des activités, ont mis en lumière un fait bien évident pour toute personne qui détient un portefeuille de placements : quelle que soit la situation, nous cherchons toutes et tous à compter sur un portefeuille performant, qui nous permet de planifier notre avenir avec confiance et dont les rendements répondent à nos attentes.

Pas qu’en Égypte

Dans un article récent, nous avons porté à votre attention le concept selon lequel le rendement d’un portefeuille s’explique par trois composantes principales. Ce sont la répartition statique, la répartition stratégique et la répartition tactique.

Nous avons également vu que ces trois composantes n’avaient pas toutes le même impact sur le rendement global du portefeuille. Pour illustrer le propos, imaginons que la forme que prendrait un portefeuille performant serait celle d’une pyramide, telle que vous la voyez ici.

Zoom Finance Express : Les composantes du rendement supérieur d’un portefeuille

Passons maintenant du mode conceptuel au mode pratique. Dans une série de trois articles, nous vous présenterons comment la Financière traduit ce concept dans la gestion des portefeuilles de placements de ses clients, en nous arrêtant à l’importance accordée à chacun des segments de cette pyramide.

D’abord, la politique de placement

Mais avant de commencer notre exploration, il est essentiel de mentionner l’importance de votre politique de placement dans la composition de votre portefeuille et dans l’atteinte de vos objectifs.

La raison en est que cette politique doit correspondre en tous points à votre situation financière, à votre tolérance au risque et à la durée durant laquelle vous voulez demeurer investi. Une allocation optimale entre la portion revenu fixe et la portion actions de votre portefeuille de placements est primordiale. Elle doit aussi être évolutive et correspondre étroitement à l’étape de vie où vous vous situez et aux différents facteurs qui influencent votre situation professionnelle et personnelle.

Plus votre politique de placement reflétera fidèlement qui vous êtes et ce que vous recherchez, plus grande sera la probabilité d’atteindre vos buts. C’est une décision très importante, que vous prenez avec votre conseiller lors de l’ouverture de votre compte, et c’est celle qui aura l’influence la plus déterminante sur votre avenir en tant qu’investisseur.

Prenez donc bien le temps d’établir cette politique avec votre conseiller, pour vous engager ensuite dans les prochaines étapes.

Retournons maintenant à notre pyramide et examinons sa base, l’allocation statique.

Pensez performance

L’allocation statique est le pivot sur lequel repose la performance de votre portefeuille. Elle explique en effet pas moins de 80 % du rendement qui sera généré et elle concerne l’ensemble des éléments qui constituent le portefeuille.

À cet effet, regardons de plus près notre Gestion privée à la Financière. Nous accordons une attention particulière au choix des différents gestionnaires, tant internes qu’externes, qui sont impliqués dans la gestion des fonds qui composent l’approche adoptée pour chaque portefeuille. Par exemple, si vous êtes investi en Gestion privée de portefeuilles selon l’approche croissance, vous pouvez compter sur 14 gestionnaires de renom différents dans la gestion quotidienne de vos actifs!

Nos fonds communs de placement font également appel à plusieurs gestionnaires. Ainsi, notre Portefeuille FDP Équilibré, qui se retrouve dans le portefeuille de placements de plusieurs de nos clients, tire profit de neuf gestionnaires différents. Outre notre équipe interne, des gestionnaires prestigieux comme Fidelity Investments Canada, Gestion de placements Manuvie, MFS Gestion de placements Canada et Mawer Investment Management se retrouvent aux commandes de nos Portefeuille FDP et de nos Portefeuilles privés FDP.

Une sélection rigoureuse

Pour être sélectionné, chacun de ces gestionnaires doit satisfaire à une analyse diligente et rigoureuse qui comprend plusieurs étapes. Tout d’abord, une analyse quantitative s’attarde aux chiffres, tels que le rendement du gestionnaire et les différents ratios de risque. Globalement, trente critères sont évalués et comparés afin de ne retenir que les meilleurs gestionnaires dans leur catégorie. Une autre analyse, qualitative celle-là, est effectuée en parallèle. Nous nous attardons ici à évaluer le style du gestionnaire, entre autres sa philosophie de placement, sa complémentarité avec les autres gestionnaires déjà en place et son intégration des critères ESG dans sa gestion de portefeuille.

  • De trois à sept gestionnaires sont retenus pour passer à l’étape suivante, qui comprend des rencontres individuelles et un questionnaire détaillé d’environ vingt pages.
  • Les trois finalistes sont ensuite soumis à notre comité de placement qui sélectionne le gestionnaire élu.

Un suivi serré

Le processus ne s’arrête pas là : lorsqu’un gestionnaire externe se voit confier un mandat, il est suivi sur une base quotidienne et il doit se soumettre à une révision statutaire à chaque trimestre avec notre équipe de Gestion des gestionnaires. Aucun effort n’est ménagé pour mettre en place la meilleure base possible pour chacun de nos fonds et chacune de nos approches en Gestion privée, parce que cette composante est celle qui aura les répercussions les importantes sur le rendement de votre portefeuille.

Quand vient le changement

Toujours dans l’esprit d’offrir le meilleur à nos clients, il arrive de temps à autre que nous procédions à des changements de gestionnaires pour différentes raisons. Ainsi, depuis deux ans, Desjardins Gestion internationale d’actifs ainsi que TD Greystone se sont vu confier de nouveaux mandats, alors que nous avons mis fin à notre association avec les firmes Copper Rock, Formula Growth, Connor Clark & Lunn, ainsi que Lincluden (en Gestion privée en titres uniquement).

Rigueur et expertise

La création et la gestion d’un portefeuille est un processus complexe qui va bien au-delà du simple fait de combiner quelques fonds. La construction d’un portefeuille dont le rendement est supérieur par rapport à ses pairs se fait selon une dynamique très spécifique. On pourrait même avancer que la pyramide du rendement d’un portefeuille a une portée similaire à celle des besoins de Maslow : sa fondation doit être sans faille avant de pouvoir passer au niveau suivant.

Le choix des gestionnaires, des différents styles de gestion, ainsi que leur complémentarité sont la source majeure du rendement. Il est donc essentiel de respecter les exigences de la démarche de sélection pour arriver au résultat désiré.

Si l’on considère le processus en termes de priorisation, cela signifie que construire un portefeuille en mettant d’abord l’accent sur la déviation tactique, par exemple, reviendrait à construire sa pyramide à l’envers. Très instable, une telle structure risquerait à tout moment de s’effondrer.

Faites confiance à nos experts : ils sont au service des professionnels depuis plus de 40 ans!

Pour en savoir plus ou poser vos questions, communiquez avec votre conseiller de la Financière.

 

Stéphane Girard, MBA, CIMMD,Pl. Fin.
Gestionnaire de produits, Pratique professionnelle


Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.