Mon compte

Ouvrir votre propre bureau

Vous achetez un bureau existant, vous devenez associé ou encore vous vous installez dans de nouveau locaux?

Ouvrir son propre bureau, ou encore devenir propriétaire est un processus complexe. Voici quelques points à considérer avant de vous lancer!

Vision pratique

Quels sont vos objectifs professionnels? Votre choix de pratique? Seul ou en équipe avec d’autres associés? En milieu urbain, en banlieue, en milieu rural? Affilié à une chaîne ou une bannière? Ces questions demandent mûre réflexion. L’exercice est exigeant et les réponses cruciales pour la suite de vos démarches.

Réalités professionnelles
Propriétaire unique, futur associé ou affilié, vous devrez :

  • trouver un partenaire ou un remplaçant, en cas de congé de maladie, de maternité-paternité, ou autre
  • engager du personnel administratif, selon le cas.
  • évaluer vos besoins d’assurances

Votre vie personnelle
Vos choix professionnels auront un impact sur votre vie familiale et vos objectifs personnels : avoir des enfants, acheter une maison, etc. Négliger ces aspects dans votre réflexion serait une erreur.

Acheter votre pratique

Vous avez trouvé l’endroit idéal, des locaux adéquats. Selon votre type de pratique, vous voilà en position d’obtenir :

  • une clientèle (n. dossiers actifs)
  • des meubles et des équipements
  • un immeuble et d’autres actifs
  • ou encore les actions du vendeur

Votre investissement
Pratiquer votre profession peut entraîner des investissements importants. La valeur à l’achat de votre bureau peut dépendre de plusieurs variables :

  • du volume d’affaires (n. dossiers clients actifs)
  • du pourcentage de parts de marché
  • des coûts d’opération
  • de la superficie de l’établissement (immeuble et autres actifs)

Affiliation et association
Serez-vous affilié ou associé à une chaîne ou une bannière. Selon le cas, les services connexes offerts varient et des clauses limitatives peuvent s’appliquer au moment de la revente, selon que vous êtes propriétaire ou non du bail par exemple. Il est donc très important d’examiner le contrat en détail

Examiner l’offre d’achat
Achat par vente d’actions ou achat d’actifs? Est-ce que les conditions de la vente vous conviennent? Est-ce que l’évaluation reflète la réalité? Le prix de vente est-il juste? Si vous êtes incorporé, qui devrait acheter? Les conséquences fiscales varient selon le type de transaction. C’est pourquoi une bonne analyse s’impose. Un conseiller financier peut vous aider à y voir clair et évaluer le financement possible.

Questions d'argent

Quelle est votre situation financière actuelle ? Obtenir du crédit pour l’achat de votre bureau nécessite un bilan complet de vos revenus, vos dépenses, vos épargnes et vos dettes. Au-delà des chiffres, plusieurs éléments doivent être pris en considération.

Faire vos plans
Le bilan et le flux de trésorerie servent de repères pour les professionnels qui vous accompagnent. Ils peuvent les utiliser pour :

  • évaluer votre capacité d’emprunt
  • prévoir un plan de remboursement pouvant s’échelonner sur plusieurs années selon le cas
  • déterminer si le crédit-bail est une meilleure option, si cette option est disponible pour vous ou non.
  • établir le plan budgétaire opérationnel de votre bureau (projections)
  • préciser le meilleur cadre fiscal (incorporation, vos revenus de profession, etc.)
  • planifier votre budget personnel et l’épargne
  • prévoir la cadence de travail requise pour faire face à vos obligations

Offre acceptée !
Vous avez eu en main tous les documents du vendeur, effectué toutes les vérifications, obtenu votre financement, et votre offre (ou contre-offre) a été acceptée. Si toutes les conditions sont accomplies, la transaction peut se concrétiser.

Propriétaire!

Avant de devenir officiellement propriétaire de votre pratique d’autres démarches doivent être complétées. Il faut organiser et finaliser la transaction.

Au fil d’arrivée
Avec le projet de contrat en main, vous y êtes presque! Pour franchir la distance qui vous sépare de la signature, vous devez :

  • obtenir vos numéros d’immatriculation : NEQ, TPS/TVQ, etc.
  • effectuer les demandes auprès des organismes réglementaires appropriés : RAMQ,etc.
  • avoir des assurances : dommages, vie, invalidité
  • planifier la transition et organiser la comptabilité
  • faire préparer la documentation légale de clôture

Vous devez aussi, et surtout, vous assurer que votre ordre professionnel est informé de la transaction et que les articles des lois en vigueur pour votre profession sont respectés.

Je m'informe

Simplifiez-vous la tâche
Pour devenir propriétaire de votre bureau, il ne faut rien laisser au hasard. C’est une démarche rigoureuse et lourde pour les épaules d’une seule personne. Vous devez bien vous entourer et être bien conseillé.

La Financière vous donne accès à toutes les ressources dont vous avez besoin en vous aidant à faire les meilleurs choix.

Des professionnels de confiance
Pour obtenir une réponse plus précise, effectuer une analyse approfondie de votre situation, adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.