40 ans
 
Mon compte

Aperçu du fonds

Ce fonds s’adresse aux investisseurs qui…

  • Recherchent un rendement composé d’une croissance du capital à long terme ainsi qu’un revenu courant.
  • Ont une tolérance aux risques qui est de faible à moyenne.

Objectifs de placement

  • Procurer un rendement composé principalement d’une croissance du capital à long terme et aussi d’un revenu courant.
  • Investir principalement dans les titres de participation d’émetteurs canadiens et étrangers et dans des titres d’emprunt d’émetteurs canadiens et étrangers.

L’Aperçu de fonds est publié une fois l’an. Consultez-le ici.

Sommaire

Volatilité:

Faible / Moyen

Catégorie: fonds équilibré canadien
Date de création :
30 avril 2001
Admissibilité au REER: oui, admissible à 100 %

Indice de comparaison: 

  • 25 % Indice S&P/TSX Composé
  • 40 % MSCI Monde (en $ CA)
  • 30 % DEX court terme/moyen terme
  • 5 % bons du Trésor 91 jours

Actifs*: 138 168 075 $
Nombre de placements: 16
Durée obligataire: 5,04 ans

Répartition cible:

  • Actions canadiennes: 25 %
  • Actions étrangères: 40 %
  • Obligations: 30 %
  • Titres à court terme: 5 %

*Au 30 avril 2018

Gestion du portefeuille

Gestionnaires

Les politiques de placement des fonds sont élaborées par le comité de placement du gestionnaire de fonds, qui se réunit périodiquement pour leur apporter les modifications requises. Le comité comprend des experts internes, des experts externes ainsi que des représentants des associations professionnelles qui constituent la majorité de la clientèle des fonds.

Principaux titres au 30 septembre 2018

Portefeuille FDP Actions globales 27,20 %
Portefeuille FDP Actions canadiennes 16,10 %
Portefeuille FDP Obligations canadiennes 12,90 %
SPDR S&P 500 ETF Trust 12,30 %
iShares Core MSCI EAFE ETF 7,50 %
Encaisse et équivalents 5,00 %
iShares S&P/TSX 60 Index ETF 4,80 %
Portefeuille FDP Revenu fixe mondial 4,30 %
Banque de Nouvelle-Écosse 2,27 %  13 janv. 2020 2,70 %
Invesco QQQ Trust Series 1 2,10 %
iShares Core MSCI Emerging Markets ETF 2,00 %
iShares J.P. Morgan USD Emerging Markets Bond ETF 1,30 %
Portefeuille FDP Actions pays émergents 1,20 %
iShares China Large-Cap ETF 0,60 %
Valeur liquidative totale au 30 septembre 2018
150 M $

Rendements

Rendements annuels *

* Les rendements de la première et dernière année sont non-annualisés

 

* Rendement non annualisé

Montant de 1 000 $ investi depuis la création du fonds

Veuillez noter que les résultats affichés sont à titre indicatif seulement. Un placement dans un Portefeuille FDP peut donner lieu à des courtages, des commissions de suivi, des frais de gestion et autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique, qui tient compte des fluctuations de la valeur du portefeuille et du réinvestissement de toutes les distributions, et qui ne tient pas compte des commissions d’achat et de rachat, des frais de placement ni des frais optionnels ou de l’impôt sur le revenu payables par un investisseur, qui auraient pour effet de réduire le rendement. La référence aux indices n’est faite qu’à titre indicatif. La comparaison entre les indices, le cas échéant, peut varier en fonction de la taille du portefeuille, du moment auquel la transaction est effectuée et de l’objectif du mandat. Les titres des fonds ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada. Les organismes de placement collectif (OPC) ne sont pas garantis; leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.

 

Commentaires des gestionnaires

Les commentaires des gestionnaires proviennent du Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Portefeuille (Résultats d’exploitation), Juin 2018.

Le Portefeuille FDP Équilibré croissance a enregistré un rendement net de 2,7% pour les six premiers mois de l’année 2018, alors qu’il était de 4,4 % pour la même périodede l’année en 2017.

  • Ce résultat est en partie attribuable aux rendements du marché boursier mondial, notamment à ses composantes actions canadiennes (+2,0%) et américaines (+7,8%). Les marchés boursiers en général, et plus particulièrement le marché américain, ont tiré profit de la bonne performance des titres technologiques, dont les FANG (Facebook, Amazon, Netflix et Google).
  • Le marché obligataire, tel que mesuré FTSE TMX Univers, a enregistré un rendement de 0,6%. Le rendement des obligations de dix ans du gouvernement canadien a augmenté de 11 points de base durant cette période. Pour sa part, le marché boursier canadien, tel que mesuré par l’indice composé S&P/TSX, a obtenu un rendement de 2,0 % pour les deux premiers trimestres de 2018. Des rendements positifs ont été enregistrés dans plus de la moitié des secteurs qui composent l’indice.
  • L’augmentation du prix du pétrole, qui est passé de 60,42 $ US à la fin décembre 2017 à 74,15 $ US au 30 juin 2018, soit une hausse de 22,7 %, a permis au secteur de l’énergie, qui représente plus de 21% de l’indice canadien, d’afficher un rendement de 5,6% pour les six premiers mois de l’année.
  • Par contre, les secteurs sensibles aux variations de taux d’intérêt tels que les services publics (- 6,8%), les télécommunications (- 5,0%) et lesservices financiers (- 1,0%) ont été touchés par les augmentations ainsi que par les augmentations prévues du taux d’escompte de la Banque du Canada.
  • Le marché boursier américain, tel que mesuré par l’indice S&P 500, est en progression depuis le début de l’année et a enregistré un rendement de 7,8% en dollars canadiens pour la première moitié de 2018. Les titres du secteur de la technologie, et plus spécifiquement ceux liés à la consommation, ont grandement contribué à la performance du S&P 500. Les États-Unis ont par ailleurs concrétisé leurs visées protectionnistes en reportant à novembre 2018 la poursuite des négociations de l’ALENA et en imposant des politiques commerciales qui exacerbent les tensions commerciales avec le reste du monde, les propulsant à des niveaux historiques.

Tandis que les banques centrales cherchent à réduire les politiques d’urgence mises en place après la grande crise financière dans le but de retourner à des conditions de marché plus normales, une croissance économique mondiale synchronisée, la réforme fiscale américaine et les bénéfices des entreprises devraient améliorer les bilans des sociétés.

Cependant, la hausse des taux directeurs de plusieurs banques centrales ainsi que le risque accru d’une guerre commerciale créent un sentiment d’incertitude généralisé sur les marchés. Dans cet environnement, les places boursières de l’ensemble de la zone euro ont tout de même progressé de 1,6% en dollars canadiens et les bourses asiatiques de 1,5%, grâce au repli de 4,8% du huard face au dollar américain.

Malgré une croissance économique mondiale soutenue, les marchés boursiers des pays émergents ont connu une première moitié d’année difficile avec le retour de la volatilité, et ce, après avoir enregistré d’excellents résultats en 2017. Les menaces de guerre commerciale, le climat politique distinct au sein de certains pays émergents, ainsi qu’un resserrement des politiques monétaires de pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni ont eu des répercussions plus sévères sur les marchés émergents que sur les marchés des pays développés.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.