Financière des professionnels
 
Mon compte

Stéphane Girard
MBA, CIMMD, Pl. Fin.

Spécialiste, placements et connaissance produits

Nouvelle alternative

La hausse spectaculaire qu’a connue la valeur de la cryptomonnaie Bitcoin sur les marchés a attiré l’attention de nombreuses personnes. Même si c’est une monnaie virtuelle, le Bitcoin possède deux faces, tout comme une pièce de monnaie traditionnelle. Côté pile : son utilisation comme mode de paiement alternatif à la monnaie et aux cartes de crédit. Côté face : son utilisation comme classe d’actif dans un portefeuille de placements.

Analysons maintenant ces deux aspects.

Potentiel du Bitcoin transactionnel

Il y a quelques années, on se demandait si les cryptomonnaies pourraient avoir un impact sur la structure d’échanges et de paiements traditionnelle. Plusieurs experts s’entendent maintenant pour dire qu’il est peu probable qu’une monnaie comme le Bitcoin actuel y parvienne.

Bien que la valeur du Bitcoin soit en forte progression depuis quelques années, force est de constater que le nombre de transactions par seconde réalisées avec cette monnaie a diminué de moitié depuis 20171. Les frais rattachés aux transactions et les retards d’exécution sont parmi les grands responsables de ce déclin.

Autre observation : les gens qui détiennent des Bitcoin ont tendance à les conserver plutôt que de les transiger. De façon générale, les perspectives les plus intéressantes pour cette monnaie virtuelle sont les transferts de sommes importantes sur le plan international. Le fait d’utiliser une monnaie commune et de payer des frais relativement faibles parce que non reliés au montant transféré pourraient favoriser son utilisation dans ce contexte.

Le Bitcoin dans un portefeuille de placements

Examinons maintenant le Bitcoin en tant que classe d’actif dans laquelle vous pourriez investir. Certains pensent que le Bitcoin connaîtra une évolution semblable à celle de l’or, matière précieuse, mais sans que son prix connaisse de fluctuations importantes liées à l’offre, le nombre de jetons émis étant plafonné à 21 millions2.

Le Bitcoin est cependant extrêmement volatil. Depuis 2017, son taux de volatilité tourne autour de 76 %3. Avant de s’y engager, un investisseur doit donc savoir que le fait de détenir même une faible position dans cet actif pourrait avoir un impact important tant sur le rendement de son portefeuille que sur le risque encouru.

Bâtir une légitimité

Contrairement à l’or, le Bitcoin ne fait toujours pas consensus auprès des investisseurs et son prix reste sujet à différentes évaluations, selon la méthode utilisée. Dans une allocution faite en février dernier4, la secrétaire au Trésor américain, Janet Yellen, a bien résumé la situation en signalant que d’importantes questions concernant la légitimité et la stabilité du Bitcoin restaient encore à régler.

Bulle ou pas?

Et puis, il y a ceux qui considèrent la montée du Bitcoin comme la plus grande bulle de l’histoire. Depuis le début de l’année 2019, la valeur du Bitcoin a augmenté de 1 000 %5. En comparaison, lors de la bulle technologique du début du millénaire, le secteur des technologies de l’information avait progressé de 400 % entre 1995 et mars 20006, date de l’éclatement de la fameuse bulle.

À quel coût?

Comme le dit si bien l’un de nos gestionnaires de portefeuille, la technologie de la chaîne de blocs (blockchain) sur laquelle repose le Bitcoin est fort intéressante. Le produit qui en découle l’est cependant beaucoup moins.

Côté ESG, les investisseurs qui sont soucieux de l’intégration des facteurs environnementaux, sociétaux et de gouvernance dans leurs placements seront peut-être surpris d’apprendre que la quantité d’électricité requise pour produire cette monnaie génère une empreinte carbone équivalente à celle de l’ensemble de la Nouvelle-Zélande.

On soupçonne également qu’en raison des difficultés liées à sa traçabilité, plusieurs transactions effectuées avec la cryptomonnaie sont reliées à des activités illicites. À cet effet, on peut s’attendre à l’implantation d’une règlementation au cours des prochaines années afin, justement, de contrer le risque de fraude et de blanchiment d’argent.

Un avenir virtuel

Le Bitcoin deviendra-t-il la monnaie du futur? Il est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer mais, dans le contexte actuel, la prudence est de mise. Considérez d’abord les raisons pour lesquelles vous avez bâti votre portefeuille de placements et les objectifs qu’il doit remplir (projets de vie importants, vos besoins à la retraite, ceux de votre famille), et réfléchissez à vos décisions avant d’investir. Mieux encore, parlez à votre conseiller fdp et posez-lui vos questions : ensemble, vous pourrez trouver les meilleures solutions et les stratégies les mieux adaptées à votre situation.

Pour l’heure, tout comme ce fut le cas lors de la grande ruée vers l’or, le Bitcoin s’adresse encore davantage aux aventuriers qu’aux investisseurs. Seul l’avenir nous dévoilera sa réelle importance…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller.

Stéphane Girard, MBA, CIMMD, Pl. Fin.
Spécialiste, placements et connaissance produits


1 Todd MATTINA et Jules BOUDREAU. « Le bitcoin, plus semblable à un actif qu’à une monnaie », [En ligne], Perspectives sur les marchés, Mars 2021, Placements Mackenzie. [https://www.mackenzieinvestments.com/content/dam/mackenzie/fr/insights/mi-todd-mattina-monthly-commentary-march-fr.pdf].

2 Idem.

3 Idem.

4 Jeff COX. « Yellen sounds warning about ‘extremely inefficient bitcoin », [En ligne], February 23, 2021. [https://www.cnbc.com/2021/02/22/yellen-sounds-warning-about-extremely-inefficient-bitcoin.html].

5 Paul R. LA MONICA. « Bitcoin rally may be the ‘mother of all bubbles’ says BofA », [En ligne], Markets Now, January 8, 2021, CNN Business. [https://www.cnn.com/2021/01/08/investing/bitcoin-bubble/index.html]

6 Ben GEIER. « What Did We Learn From the Dotcom Stock Bubble of 2000? », [En ligne], History Economy, March 12, 2015, Time. [https://time.com/3741681/2000-dotcom-stock-bust/].


Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Nous contacter