Envisager la retraite différemment ⋆ Financière des professionnels
Financière des professionnels
 
Mon compte

La retraite n’a plus le même visage. On la réfléchit de plus en plus sous l’angle de l’indépendance financière souhaitée, parce qu’elle peut offrir une multitude de possibilités d’expériences de vie à celles et ceux qui l’envisagent comme une nouvelle étape de leur parcours. La clé est alors de se préparer financièrement pour que ces années continuent d’enrichir votre vie, sur tous les plans.

Regarder en avant

D’ailleurs, parlant de plans, la planification de la retraite est essentielle. Cette planification doit inclure l’évaluation de vos besoins, et la mise sur pied ainsi que votre contribution à un bon plan financier. L’accompagnement d’un conseiller financier dans votre planification vous aidera d’ailleurs à l’optimiser et à n’oublier aucun de ses aspects les plus importants, notamment la diversification de votre portefeuille de placements, le volet fiscal et les documents légaux à mettre en place pour assurer votre sécurité et votre quiétude.

Nous avons demandé à des expertes de ces sujets de partager avec vous quelques conseils pratiques pour vous préparer – selon votre âge et vos projets – à ce nouveau chapitre de votre vie.

Une planification qui vous ressemble

Saviez-vous que 62 % des retraités canadiens qui bénéficient des services d’un conseiller financier considèrent avoir une épargne suffisante comparativement à 38 % de ceux qui n’ont pas de conseiller1? Ces chiffres illustrent bien l’apport réel que l’accompagnement d’un conseiller financier peut vous procurer.

Anie Sansoucy
Pl. Fin.

Conseillère en gestion de patrimoine, Financière des professionnels - Gestion privée

Anie nous parle de son expérience avec ses clients :

« Dans ma pratique, j’entends souvent les gens me dirent qu’il est trop tôt pour commencer à planifier leur retraite. La principale raison invoquée est l’horizon de temps. En fait, plus tôt vous débuterez, même modestement, et plus grande sera votre marge de manœuvre!

L’autre raison qui est souvent soulevée a trait à la difficulté qu’ont les gens à se projeter dans le futur. Comme un grand nombre d’entre eux sont indécis concernant leur âge de retraite, ils croient ne pas pouvoir commencer à planifier tant que cette date n’aura pas été déterminée.

Je dis souvent qu’un plan de retraite est vivant et qu’il évolue avec le parcours de vie de chacun. Attendre de savoir précisément à quel âge on veut prendre sa retraite ou d’être certain que sa situation professionnelle est stabilisée serait une bien mauvaise idée. Aujourd’hui, rare sont ceux qui conservent le même emploi durant plusieurs années!

Je crois que, comme moi, la majorité des conseillers aime avoir en main toutes les données pour établir un plan précis. Cela dit, je préfère de loin accompagner mes clients dans leur planification de retraite en tenant compte du fait que certaines informations sont plus floues, que d’avoir à les informer qu’ils n’atteindront pas leurs objectifs et devront, soit repousser leur date de retraite, ou réduire considérablement leur niveau de vie, ou encore économiser des montants qui dépassent leur budget, quand ce n’est pas, dans certains cas, être obligé d’adopter une combinaison de ces trois options.

Voici quelques recommandations à considérer pour vous permettre une retraite sans compromis.

1. Mettez-vous en action dès que possible (pour éviter les mauvaises surprises!).

  • Outre un potentiel de patrimoine plus élevé à la retraite, cela crée de saines habitudes d’épargne tôt dans la vie.
  • Vos connaissances financières augmenteront plus rapidement.

2. Méfiez-vous des promesses de rendements trop élevés.

  • Un bon conseiller devrait gérer vos attentes en termes de rendements futurs, plutôt que de vous promettre des rendements difficiles à atteindre à long terme. Rappelez-vous que si ça semble trop beau pour être vrai, ça ne l’est probablement pas!
  • Votre conseiller doit bien vous connaître et vous aider dans la réalisation de vos objectifs, pas les siens!

3. Apprenez à bien vous connaître et ne prenez pas au pied de la lettre toutes les recommandations de l’industrie.

  • Qui n’a pas entendu dire que ça prend 70 % de son revenu à la retraite? Si vous avez l’intention de passer la moitié de votre temps en voyage, croyez-moi, vous serez déçu avec ce 70 %! Par contre, mieux vaut viser une cible vague que de ne pas avoir de cible du tout!

4. Fiez-vous à votre profil d’investisseur pour diversifier votre portefeuille.

  • Votre portefeuille devrait être diversifié selon votre tolérance au risque et votre horizon d’investissement, c’est-à-dire la période de temps durant laquelle vous resterez investi. C’est une règle de base qui prend tout son sens lorsque les marchés accusent des reculs!

5. Maintenez le cap et investissez en continu : peu importe les tempêtes boursières, ne changez pas votre stratégie et continuez à investir. Vous vous féliciterez de votre constance au moment de la retraite! »

L’importance des aspects fiscaux

Même à la retraite, la fiscalité doit être prise en compte dans votre planification afin d’éviter les mauvaises surprises. Cet aspect fiscal aura une incidence sur votre plan de décaissement et qui de mieux placée qu’une fiscaliste pour vous en parler!

Alexandre Hunault
LL.M. Fisc., Pl. Fin.

Fiscaliste

Nous avons donc demandé à Alexandre de faire un survol des aspects fiscaux qui entrent en jeu à la retraite.

« Si vous avez bien suivi les recommandations de votre conseiller financier, vous avez épargné dans différents comptes de placements tout au long de votre carrière : compte d’épargne libre d’impôt (CELI), régime enregistré d’épargne-retraite (REER), comptes non enregistrés, compte de société, et d’autres encore.

Selon mon expérience, à la retraite, nos clients sont confrontés à deux questions principales : « À partir de quel compte vais-je retirer les sommes dont j’ai besoin? » et « Quel montant dois-je retirer par semaine, aux deux semaines ou mensuellement pour assurer mon coût de la vie? ». C’est à ce moment que je peux jouer un rôle crucial dans l’établissement d’un plan de décaissement qui répondra à ces interrogations.

Mon intervention consiste à établir un plan de décaissement qui permettra d’étaler votre charge fiscale au fil des ans. Par conséquent, en optimisant fiscalement le décaissement de vos comptes de placements, vous pourrez non seulement augmenter considérablement la valeur nette de votre portefeuille à moyen et à long terme, mais aussi éviter de devoir rembourser partiellement ou en totalité les prestations gouvernementales telles que la pension de la Sécurité de vieillesse (SV).

Pour bien planifier vos décaissements, il faut également se pencher sur plusieurs aspects fiscaux, à savoir l’imposition des sommes retirées qui seront différentes selon qu’elles proviennent d’un FERR ou d’un compte de votre société par actions (SPA), ou encore les stratégies fiscales dont vous pourriez profiter, telle que le fractionnement de revenus avec le conjoint ou la société.

Quand on y regarde de plus près, on réalise qu’il est très important pour vous d’élaborer une planification de retraite avec votre conseiller financier qui sera entièrement adaptée à votre réalité personnelle et professionnelle. Pour que votre plan soit vraiment optimal, il doit tenir compte de tous les éléments fiscaux qui peuvent avoir un impact direct sur la valeur nette de votre portefeuille à la retraite.

Prendre le temps d’examiner tous ces facteurs pourra vous rassurer sur l’impact fiscal que vous aurez à assumer et même, maximiser vos sources de revenus, un bénéfice très apprécié! »

Protection de votre personne et legs de vos biens

À l’étape de la retraite, il devient très important de bien protéger votre personne physique et de déterminer également à qui vous léguerez vos biens.

Votre sécurité physique est de toute première importance et même en l’absence de problèmes de santé, il faut penser aux évènements qui pourraient affecter votre indépendance physique ou mentale. Ces considérations valent d’ailleurs à toutes les étapes de la vie, car personne n’est à l’abri d’un accident de santé.

Catherine Cloutier
L.L. B., D.D.N.

Notaire, Gestion de patrimoine

Catherine croit fermement que les conseils qu’elle donne à ses clients doivent soutenir leurs priorités et leur sécurité.

« Lorsque j’accompagne nos clients dans leurs réflexions concernant la planification de retraite, je constate que les préoccupations de chacun sont très différentes. Une écoute active et un service personnalisé sont essentiels parce qu’il n’y a pas qu’une seule formule ou façon de faire. La réalité de chacun est unique, et notre accompagnement doit l’être aussi.

Votre protection

Pour protéger votre personne, vous avez deux options : le mandat de protection en cas d’inaptitude, ou la procuration générale avec clause d’inaptitude.

Le mandat de protection vous permet de choisir vous-même qui va s’occuper de vous et de vos biens si vous devenez inapte. Vous évitez de tomber sous la juridiction de la Curatelle publique, et vous assurez la tranquillité d’esprit de votre entourage.

Pour ce qui est de la procuration générale avec clause d’inaptitude, c’est en fait la combinaison de deux documents légaux, soit la procuration générale et le mandat de protection, dont nous venons de parler. Le bénéfice d’ajouter la procuration générale est qu’elle permet à la personne que vous aurez désigné de gérer vos biens même si vous n’avez pas encore été déclaré inapte. Dans le cas du mandat de protection, il faut que l’inaptitude soit confirmée par le tribunal, ce qui peut prendre plusieurs mois. Pour assurer une continuité dans la gestion de vos biens, une procuration générale avec clause d’inaptitude vous procure un bénéfice significatif.

Je veux également mentionner l’importance des Directives médicales anticipées (DMA). Découlant de la Loi concernant les soins de fin de vie, les DMA vous permettent de déterminer à l’avance les soins médicaux qui seront acceptés ou refusés dans le cas où vous seriez inapte à consentir à des soins dans des situations cliniques précises.

En remplissant le formulaire à cet effet, ou par un acte notarié qui reprend le contenu du formulaire, vous vous exprimez clairement sur ce qui est acceptable ou pas pour vous, dans des circonstances données, et vous restez cohérent avec vos valeurs personnelles. Les DMA sont un document important, qui a préséance légale sur tous les autres et qui doit être respecté.

Votre testament

Et il y a évidemment la question du testament, un autre document essentiel. Parfois, des clients ont déjà signés des documents légaux, mais se demandent s’ils représentent toujours leurs volontés. Nous analysons donc leur testament et évaluons la nécessité de modifications. Nous leur présentons ensuite cette analyse et nous les accompagnons dans leur réflexion, avec des conseils juridiques appropriés à leur situation.

Dans le cas d’une révision de testament, nous travaillons avec des notaires externes qui prennent en charge la rédaction du document. Le travail que nous effectuons se fait en équipe : avec nos clients, bien sûr, mais aussi avec d’autres experts fdp. Nous vous offrons ce choix d’un accompagnement global pour maximiser la portée de nos conseils. L’apport de votre conseiller en gestion de patrimoine et d’un fiscaliste procure une vision à 360° de votre situation, ce qui nous permet de personnaliser encore davantage nos recommandations.

Votre succession

Parce que la planification de votre succession n’est pas chose facile, chez fdp, nous avons des documents que nous mettons à la disposition de nos clients pour les soutenir dans leurs démarches, notamment une trousse successorale qui comprend un guide du règlement d’une succession et un formulaire d’inventaire des avoirs.

Mais nous allons plus loin puisque nous offrons aussi un service d’aide et d’accompagnement personnalisé qui se distingue de ce qui est habituellement offert sur le marché. Et parce que trouver une personne de confiance parmi ses proches pour agir en tant liquidateur peut être difficile, nous avons un service de liquidateur pour une prise en charge complète de votre succession. Nous pouvons même mettre à votre disposition un service de fiduciaire corporatif si vous prévoyez des legs en fiducie et n’avez aucune personne impartiale, neutre et indépendante pour agir comme fiduciaire.

Ce qui nous importe avant tout, chez fdp, c’est l’aspect humain de notre relation avec nos clients. La plus-value que nous vous apportons en est une de compréhension, de recherche des meilleures solutions pour votre bien-être et de création de circonstances optimales pour une retraite heureuse et enrichissante à tous points de vue. »

La liberté d’agir

Planifier votre retraite n’est pas un exercice accaparant ou déprimant : c’est plutôt une réaction proactive à un changement de circonstances de vie. C’est aussi, et surtout, la meilleure façon de vous donner la liberté de vivre vos années de retraite selon vos choix et sans anxiété.

Nous voulons vous aider à atteindre cette liberté. Chez fdp, nos équipes de conseillers en gestion de patrimoine, de fiscalistes et de notaires sont à votre service. Ensemble, ils peuvent vous guider vers une retraite bien assumée et libre de soucis. Parlez-en à votre conseiller en gestion de patrimoine.

 


1 Étude de la Sun Life sur les perceptions des retraités.

Nous contacter