Mon compte

Nouvelles des tendances et mouvements des marchés durant le dernier trimestre et leur impact sur votre portefeuille

Marchés boursiers

Après avoir dominé les places boursières, les pays émergents ont terminé le trimestre avec un rendement légèrement négatif. Aux États-Unis, les marchés boursiers continuent leur progression. Tablant sur la profitabilité des entreprises, les bourses européennes ont repris de la vigueur, après avoir subi un léger recul en août. Au Canada, malgré un trimestre marqué par de piètres rendements attribuables en quasi-totalité au secteur de l’énergie, l’indice S&P/TSX a connu un rebond de 400 points dû à la hausse des prix du pétrole et des titres d’énergie, ainsi que des actions du secteur bancaire.

Croissance mondiale

Elle se situe à 3,5 % pour le premier semestre, sa meilleure performance depuis 2014. Les moteurs de cette croissance sont la demande provenant des consommateurs et le commerce extérieur. Aux États-Unis, le produit intérieur brut (PIB) a atteint 3,0 %, malgré l’incertitude entourant la réalisation des projets annoncés par l’administration actuelle. Les répercussions des catastrophes climatiques qui ont affecté certains États américains se font déjà ressentir au niveau de l’économie, même si à moyen terme, on peut anticiper un accroissement de la demande en biens de consommation.

Taux directeur

La Fed a l’intention d’augmenter son taux directeur en décembre, mais les hausses suivantes dépendront des données fondamentales sur l’économie et l’inflation. La Banque du Canada a porté son taux directeur à 1 % en septembre. Cette deuxième hausse en quelques mois a signalé la fin prochaine des mesures d’urgence instaurées en 2015. À l’exception du Japon, la majorité des banques centrales du G7 ne poursuivront plus de politiques aussi accommodantes.

Tensions géopolitiques

Sur le plan international, les tensions avec la Corée du Nord sont toujours présentes et même si elles touchent plus directement les États-Unis, la Chine et le Japon, leur impact préoccupe l’ensemble de la planète. En Allemagne, Angela Merkel a été réélue pour un 4e mandat. Son gouvernement est cependant minoritaire et un mouvement politique d’extrême droite a fait son entrée au Bundestag. Les renégociations de l’ALENA laissent planer des conséquences négatives pour les entreprises exportatrices canadiennes.

Comment gérons-nous nos approches en Gestion privée de portefeuilles et en Gestion privée en titres?
  • Nous conservons une légère surpondération en actions, considérant la croissance intéressante des revenus et des profits des entreprises et le faible risque de récession.
  • Nous réduirons la pondération en actions canadiennes (5 %) au profit des pays émergents, qui connaissent une croissance supérieure de leurs économies et de leurs bénéfices.
  • Le taux des obligations reste faible.

 

Vous avez des questions sur la situation des marchés ou sur son impact sur votre portefeuille? Communiquez avec votre conseiller : il se fera un plaisir d’échanger avec vous!

 

Rendements de nos fonds
Pour connaître les rendements de nos fonds, rendez-vous sur la page dédiée de notre site web.

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.