Financière des professionnels
 
Mon compte

Alexandre Hunault
LL.M. Fisc., Pl. Fin.

Fiscaliste

Épargner selon ses moyens

Vous débutez votre pratique et vous voulez commencer à bâtir votre épargne rapidement parce que des projets, vous en avez! Et pour les réaliser, vous voulez compter sur votre revenu de profession, mais aussi sur le revenu que peuvent vous rapporter de bons placements.

Le hic, c’est qu’en début de carrière, les liquidités sont habituellement plus limitées. Comment faire alors pour monter un portefeuille de placements dont les revenus vous mettront rapidement sur la bonne voie?

Prêt levier ou pas?

Il existe une stratégie qui consiste à emprunter une somme d’argent pour l’investir, habituellement dans des placements non enregistrés. Le principe est que le rendement généré par l’investissement sera supérieur aux coûts d’intérêt de l’emprunt.

Jusque-là, tout va bien. Mais attention au passage du principe à la réalité!
  1. Si un conseiller vous suggère un prêt levier, considérez d’abord votre tolérance au risque. La stratégie du prêt levier amplifie les résultats obtenus : quand les marchés sont en hausse, vos gains sont plus élevés, mais s’ils sont en baisse, votre déficit est plus prononcé.
  2. Tenez compte aussi de votre capacité d’emprunt et de votre épargne actuelle. En début de carrière, les revers soudains sont plus difficiles à encaisser. Vous êtes sans doute en mesure d’emprunter et de payer les intérêts d’un prêt. Mais qu’arrivera-t-il en cas de baisse soudaine des marchés : pourrez-vous en tirer sans compromettre votre avenir financier?

Un exemple

Vous empruntez 50 000 $ à un taux d’intérêt annuel de 2,5 %, ce qui signifie que vous aurez à payer chaque année 1 250 $ en frais d’intérêt.

  • Si les marchés sont en hausse, tout va bien.
  • S’ils sont en baisse, vous devrez pouvoir encaisser une perte en capital qui pourrait aller jusqu’à la totalité du montant emprunté, soit 50 000 $. C’est un pensez-y bien!
En situation de gain Sans prêt levier Avec prêt levier de 50 000$
Capital investi 50 000 $ 100 000 $
Capital puisé du prêt S. O. 50 000 $
Rendements (6,0 %) 3 000 $ 6 000 $
Intérêts (2,5 %) S. O. (1 250 $)
Rendement net 3 000 $  4 750 $
Remboursement du prêt initial S. O. 50 000 $
Bilan annuel final
(à partir du montant d’origine moins le prêt)
53 000 $ 54 750 $
% de rendement sur le capital initial 6,00 % 9,50 %
En situation de perte Sans prêt levier Avec prêt levier de 50 000 $
Capital investi 50 000 $ 100 000 $
Capital puisé du prêt S. O. 50 000 $
Rendements (-10,0 %) (5 000 $) (10 000 $)
Intérêts (2,5 %) S. O. (1 250 $)
Rendement net (5 000 $) (11 250 $)
Remboursement du prêt initial S. O. 50 000 $
Bilan annuel final
(à partir du montant d’origine moins le prêt)
45 000 $ 38 750 $
% de rendement sur le capital initial (10,0 %) (22,50 %)
Les frais d’intérêt du prêt sont-ils déductibles?

Les intérêts de votre prêt peuvent être déductibles, mais pour ce faire, il faut que les sommes empruntées soient investies dans des placements qui versent des revenus d’intérêt ou de dividende.

  • Si vous achetez des actions d’une société qui ne prévoit pas payer de dividende,

ou

  • si investissez dans des comptes enregistrés (REER, CELI, REEE),

les intérêts de votre prêt ne seront pas déductibles. Il faut investir dans un compte non enregistré pour pouvoir déduire les intérêts.

Il pourrait cependant y avoir un certain avantage à investir quand même dans un régime enregistré :

Compte CELI NON ENREGISTRÉ
Rendement 6,00 % 6,00 %
Intérêts (2,50 %) (2,50 %)
Rendement net 3,50 % 3,50 %
Impôt 0 % (2,67 %)*
Rendement net d’impôt 3,50 % 0,83 %

*Au taux d’imposition maximal de 53,31 %

Le mot de la fin

En début de carrière, la stratégie du prêt levier est plus périlleuse : votre tolérance au risque et votre capacité d’emprunt en sont encore à leurs débuts. De plus, le fait de vous retrouver avec une dette importante au moment où vous êtes encore à bâtir votre épargne pourrait devenir très inconfortable et freiner vos possibilités d’avenir.

Soyez prudent et parlez à votre conseiller. Posez-lui toutes vos questions et profitez de son intelligence financière. Elle pourra vous éviter bien des écueils et vous aiguiller dans la bonne direction!

Alexandre Hunault, LL.M. Fisc.
Fiscaliste


Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

Nous contacter