Mon compte

Le prêt levier est peu connu de nombre d’investisseurs, et pour cause! Comme c’est une stratégie de placement particulière, il faut en connaître tous les tenants et aboutissants pour l’utiliser correctement. Malheureusement, le prêt levier fait souvent l’objet d’une promotion abusive, particulièrement auprès des jeunes, qui n’en connaissent pas  tous les rouages. Démystifions donc son fonctionnement!

Qu’est-ce qu’un prêt levier?

C’est une stratégie de placement qui consiste à emprunter une somme d’argent pour l’investir, habituellement dans des placements non enregistrés. Elle repose sur le principe que le rendement généré par l’investissement sera supérieur aux coûts d’intérêts de l’emprunt.

Qui peut en tirer avantage?

Si un conseiller vous suggère un prêt levier, il devra d’abord considérer votre tolérance au risque puisque cette stratégie va amplifier les résultats obtenus : si les marchés sont en hausse, les gains seront plus élevés, mais s’ils sont en baisse, le déficit sera plus accentué.

Votre conseiller devra également tenir compte de votre capacité d’emprunt et de votre patrimoine actuel. Vous pourriez être en mesure d’emprunter et avoir les moyens de payer les intérêts; en cas de perte de capital cependant, votre situation financière pourrait être sérieusement menacée, comme c’est souvent le cas chez de jeunes professionnels, étudiants ou professionnels en début de pratique.

Un exemple pour mieux comprendre

Un investisseur emprunte 100 000 $ à un taux d’intérêt de 3,7 %. Il doit donc avoir la capacité de payer annuellement 3 700 $ en intérêts.

  • Si les marchés sont en hausse, tout va bien.
  • Si les marchés sont en baisse, sa situation financière devra lui permettre d’encaisser une perte en capital pouvant aller jusqu’au montant total emprunté, soit 100 000 $. C’est un pensez-y bien!

Le tableau suivant vous permettra de visualiser la situation :

En situation de gain Sans prêt levier Avec prêt levier de 100 000 $
Capital investi 100 000 $ 200 000 $
Rendements (8,0 %) 8 000 $ 16 000 $
Intérêts (3,7 %) 0 $ (3 700 $)
Rendement net 8 000 $ 12 300 $
% de rendement sur le capital 8,0 % 12,3 %
Bilan final (à partir du 100 000 $ d’origine) 108 000 $ 112 300 $
En situation de perte Sans prêt levier Avec prêt levier de 100 000 $
Capital investi 100 000 $ 200 000 $
Rendements (-20,0 %) (20 000 $) (40 000 $)
Intérêts (3,7 %) 0 $ (3 700 $)
Rendement net (20 000 $) (43 700 $)
% de rendement sur le capital (20,0 %) (43,7 %)
Bilan final (à partir du 100 000$ d’origine) 80 000 $ 56 300 $

Des intérêts déductibles… ou pas?

Pour que les intérêts de votre emprunt soient déductibles, les sommes empruntées doivent être investies dans des placements versant des revenus d’intérêt ou de dividende. Les intérêts ne sont pas déductibles dans le cas de l’acquisition d’actions d’une société qui, explicitement, ne prévoit pas verser des dividendes. Et même si l’argent investi dans des comptes enregistrés tels que le REER, le CELI ou le REEE procure des revenus, les intérêts encourus pour investir dans ces comptes ne sont pas déductibles. Il pourrait donc sembler préférable d’investir le montant dans un compte non enregistré pour profiter de la déductibilité des intérêts. Le tableau suivant vous montre cependant qu’il pourrait y avoir un certain avantage à privilégier un compte enregistré.

Compte CELI NON-ENREGISTRÉ
Rendement 8,00 % 8,00 %
Intérêts (3,00 %) (3,00 %)
Rendement net 5,00 % 5,00 %
Impôt 0 % (2,67 %)*
Rendement net d’impôt 5,00 % 2,33 %

*Utilisation du taux maximal de 53,31 %

En conclusion…

Comme vous pouvez le constater, le prêt levier comporte des avantages et des désavantages qui tiennent beaucoup à la situation financière de l’investisseur. En début de carrière, cette stratégie est nettement plus périlleuse à cause de la tolérance au risque et de la capacité d’emprunt d’un jeune professionnel. La possibilité de vous retrouver avec une dette importante est un écueil dont vous devriez discuter avec votre conseiller financier. Les risques sont moins élevés à d’autres étapes de votre parcours professionnel, lorsque la valeur de votre patrimoine est plus importante et que la capacité d’encaisser une perte a des répercussions moins sérieuses sur votre avenir financier.

Vous êtes curieux d’en savoir plus sur le prêt levier? Parlez-en avec votre conseiller de la Financière, qui pourra vous renseigner sur tous les détails de cette stratégie.

Benoit Chaurette, M. Fisc., Pl. Fin.
Directeur, Pratique professionnelle

Pour effectuer une analyse de votre situation,
adressez-vous en toute confiance à l’un de nos conseillers.