Financière des professionnels
 
Mon compte

Alors que le 3 novembre approche à grands pas, les marchés boursiers continuent de montrer des signes de volatilité. Vous vous demandez sans doute quelles pourraient être les répercussions de ces élections sur votre portefeuille d’investisseur et ce que fait fdp pour le protéger.

Yann Furic
B.B.A., M. Sc., CFA

Gestionnaire principal, répartition d’actifs et stratégies alternatives

Majorité républicaine ou démocrate, et autres cas de figure

Dès le début de l’année, les élections américaines étaient déjà considérées comme l’un des évènements majeurs de 2020 ainsi qu’un facteur d’incertitude pour les marchés. Dans le domaine de l’investissement, leurs résultats auront certainement un effet sur les secteurs économiques et les zones géographiques où investir.

Regardons ensemble les scénarios qui pourraient surgir, selon les résultats.

Présidence Biden

Les secteurs de reprise économique, comme ceux du secteur industriel et des matériaux qui sont plus cycliques, profiteront d’investissements supplémentaires, ce qui entraînera également une augmentation du déficit. Le dollar américain devrait faiblir, ce qui serait positif pour les pays émergents ainsi que pour les bourses européennes, plus exposées aux titres cycliques. Ce virage devrait se traduire par une remontée des titres de style valeur, qui étaient en perte de vitesse ces dernières années au profit des titres de style croissance.

Majorité démocrate au Sénat et à la Chambre des représentants

Les impôts pourraient augmenter. Cependant, ce ne sont pas tous les démocrates qui favorisent de telles hausses et l’économie a besoin d’un stimulus fiscal présentement.

Majorité républicaine au Sénat et démocrate à la Chambre des représentants

Les dépenses ne seraient sans doute approuvées que si l’économie se dégradait fortement. Soucieux des déficits, les républicains limiteraient les dépenses, ce qui constituerait un obstacle majeur à la réalisation des promesses du président.

Présidence Trump

Les dépenses moins importantes et la poursuite d’une politique extérieure isolationniste pourraient ralentir la reprise économique mondiale. Les relations difficiles et les tensions commerciales avec la Chine devraient se poursuivre, de même que les discordes avec l’Europe.

Majorité républicaine au Sénat et à la Chambre des représentants

Des incitatifs fiscaux tels que la prolongation des baisses d’impôt de 2017 seraient à l’ordre du jour.

Majorité républicaine au Sénat et démocrate à la Chambre des représentants

Les républicains pourraient être plus enclins à soutenir l’économie, surtout s’ils y perçoivent la possibilité de gains politiques.

Les gagnants des marchés

Parmi les titres qui ont le mieux performé dernièrement, mentionnons les titres de compagnies de croissance et particulièrement ceux des grandes entreprises technologiques, dont certaines ont retiré d’importants bénéfices des changements déclenchés par la crise sanitaire. Ces avantages pourraient continuer de s’amplifier durant la deuxième vague de la pandémie.

Quel que soit le gagnant le 3 novembre prochain, les secteurs plus cycliques comme celui des produits industriels, qui regroupe des entreprises telles que Caterpillar, profiteront sans aucun doute d’un plan de relance économique basé sur des projets d’infrastructures. Que ces projets concernent le développement d’énergies vertes tel que favorisé par Biden, ou qu’ils impliquent des dépenses moins importantes telles qu’envisagées par Trump, leur mise en œuvre après les élections devrait donner un sérieux élan à l’économie américaine.

N’oublions pas cependant que la pandémie, toujours en croissance aux États-Unis, ajoute un élément d’incertitude quant à la mise en œuvre réelle de ces initiatives.

Nos stratégies face à ces possibles

Conscients des enjeux, nous avons mis en place un positionnement Barbell. Cette stratégie implique que la meilleure façon d’atteindre un équilibre est d’investir dans les deux extrêmes en placement, soit les titres à risque élevé et les titres sans risque, tout en évitant les choix qui se situent entre ces deux options. On investit donc dans deux types de placements complètement différents, en se basant sur le fait que les prévisions peuvent se tromper et que les évaluations de risque peuvent comporter des erreurs. C’est une stratégie à la fois hyper-agressive et hyper-conservatrice, qui veut tirer partie de l’issue d’une situation, quel que soit le résultat.

Du côté de nos gestionnaires externes, peu de mouvements sont à signaler dans les portefeuilles qu’ils gèrent, sauf en termes du choix des secteurs d’investissement dans certains cas. Cette absence de réactivité s’explique largement par l’approche ascendante en placement adoptée par ces gestionnaires, qui s’appuient sur une analyse approfondie de chaque compagnie et de son potentiel de développement, plutôt que sur celle des cycles macroéconomiques. Dans ce contexte, les incidences politiques ont peu d’effet.

Nous restons prudents dans notre approche et proactifs face aux évènements.

Yann Furic, B.B.A., M. Sc., CFA
Gestionnaire principal, répartition d’actifs et stratégies alternatives


Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois, nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées sont basées sur notre analyse et interprétation de ces renseignements et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre spécialiste en matière fiscale, comptable ou juridique.

WEBINAIRE SPÉCIAL ÉLECTIONS AMÉRICAINES

Pour bien comprendre les répercussions de ce scrutin historique, participez à notre webinaire qui sera diffusé le 5 novembre prochain, à 19 h 30. Nos experts partageront leur analyse des résultats et leurs perspectives concernant les réactions des marchés boursiers.

Notre invité spécial, John Parisella, vous livrera ses réflexions concernant la nouvelle présidence américaine.

JE M’INSCRIS
Nous contacter